Skip to main content

Blog du président du Conseil d’administration : conclusion de l’atelier de Los Angeles

Dans ce billet, je partagerai les discussions les plus importantes que nous avons eues pendant l'atelier du Conseil d'administration qui s'est tenu plus tôt ce mois-ci, du 6 au 8 septembre à Los Angeles, Californie. Je ferai également une synthèse des principales résolutions approuvées par le Conseil lors de sa réunion publique. Nous avons suivi l'ordre du jour que j'avais présenté dans mon billet précédent.

Le vendredi 6 septembre, Avri Doria a animé la première discussion de la journée, focalisée sur les options à long et à court terme disponibles pour ajuster le calendrier et l'efficacité des révisions, suivie par une discussion sur les priorités et la faisabilité des recommandations découlant des révisions de l'ICANN. Becky Burr a ensuite présidé une séance sur ce que l'ICANN (communauté, Conseil d'administration et organisation) doit faire pour préparer la mise en place réussie des trois plans critiques qui façonneront l'avenir de l'ICANN : le plan stratégique pour les exercices fiscaux 2021-2025, le plan opérationnel et financier pour les exercices fiscaux 2021-2025 et le plan de travail destiné à améliorer l'efficacité et l'efficience de notre modèle multipartite. Après le déjeuner, Brian Cute a présenté un rapport d'étape sur les progrès accomplis vis-à-vis du dernier plan de travail. Le reste de l'après-midi a été consacré à des réunions des différents comités du Conseil d'administration.

Le samedi 7 septembre, la journée a commencé avec notre traditionnel dialogue avec Göran Marby. Ensuite, Cyrus Namazi et Jamie Hedlund ont présenté au Conseil les conclusions de l'audit mené auprès des opérateurs de registre pour évaluer leurs obligations face aux menaces à la sécurité du DNS, qui a été publié ici. Par la suite, Akinori Maemura a présenté le rapport du Comité technique du Conseil d'administration sur les risques pour la sécurité de l'écosystème du DNS. Après la pause déjeuner, Maarten Botterman a facilité une séance où nous avons achevé le document sur les priorités et les activités du Conseil d'administration pour l'exercice fiscal 2020. Ron da Silva et Xavier Calvez ont animé ensuite une discussion sur l'état d'avancement du plan opérationnel et financier pour les exercices fiscaux 2021-2025, qui est en cours d'élaboration par l'organisation ICANN.

Nous avons conclu notre journée avec une présentation sur l'état d'avancement de la deuxième partie de l'EPDP. Nous avons abordé la question des services d'annuaire des données d'enregistrement (RDDS) et notamment la question de savoir dans quelle mesure le basculement vers le protocole d'accès aux données d'enregistrement (RDAP) contribuera à gérer la complexité nécessaire pour traiter les données d'enregistrement de noms de domaine aujourd'hui et dans l'avenir. Toutes les parties contractantes sont tenues désormais de mettre en place le RDAP. Dans les mois à venir, l'organisation ICANN travaillera avec les parties contractantes afin de définir de manière plus stricte les conditions de service du RDAP et l'éventuel passage du protocole WHOIS vers le RDAP, le nouveau protocole de gestion des données d'enregistrement de noms de domaine.

Le dimanche 8 septembre, la journée a débuté avec une réunion publique du Conseil d'administration, pendant laquelle nous avons adopté plusieurs résolutions, notamment :

Maarten et Becky ont ensuite animé une discussion sur les progrès accomplis par le CCWG sur les recettes des enchères, suivie par une courte présentation sur la matrice de compétences du Conseil d'administration. Après le déjeuner, le Conseil s'est réuni pour discuter de la liste finale de candidats à ses postes de direction. Le 9 septembre 2019, j'ai publié un billet avec une synthèse des résultats de ces discussions. Je publierai un aperçu des activités et priorités du Conseil d'administration pour l'exercice fiscal 2020 avant l'ICANN66, comme je l'ai fait l'année dernière.

Le prochain atelier du Conseil se tiendra du 1er au 3 novembre 2019 à Montréal.

Comments

    Domain Name System
    Internationalized Domain Name ,IDN,"IDNs are domain names that include characters used in the local representation of languages that are not written with the twenty-six letters of the basic Latin alphabet ""a-z"". An IDN can contain Latin letters with diacritical marks, as required by many European languages, or may consist of characters from non-Latin scripts such as Arabic or Chinese. Many languages also use other types of digits than the European ""0-9"". The basic Latin alphabet together with the European-Arabic digits are, for the purpose of domain names, termed ""ASCII characters"" (ASCII = American Standard Code for Information Interchange). These are also included in the broader range of ""Unicode characters"" that provides the basis for IDNs. The ""hostname rule"" requires that all domain names of the type under consideration here are stored in the DNS using only the ASCII characters listed above, with the one further addition of the hyphen ""-"". The Unicode form of an IDN therefore requires special encoding before it is entered into the DNS. The following terminology is used when distinguishing between these forms: A domain name consists of a series of ""labels"" (separated by ""dots""). The ASCII form of an IDN label is termed an ""A-label"". All operations defined in the DNS protocol use A-labels exclusively. The Unicode form, which a user expects to be displayed, is termed a ""U-label"". The difference may be illustrated with the Hindi word for ""test"" — परीका — appearing here as a U-label would (in the Devanagari script). A special form of ""ASCII compatible encoding"" (abbreviated ACE) is applied to this to produce the corresponding A-label: xn--11b5bs1di. A domain name that only includes ASCII letters, digits, and hyphens is termed an ""LDH label"". Although the definitions of A-labels and LDH-labels overlap, a name consisting exclusively of LDH labels, such as""icann.org"" is not an IDN."