Skip to main content

Accroître la participation de la communauté Asie-Pacifique au sein du modèle multipartite, partie 1

En août, nous avons publié un rapport spécial appelé Fêter quatre années de soutien à la région Asie-Pacifique. J'ai récemment rédigé un article sur ce rapport, qui reflète la présente de la communauté Asie-Pacifique au sein de l'ICANN aujourd'hui.

La priorité pour notre bureau régional à Singapour est de faciliter la participation de la communauté Asie-Pacifique au sein de l'ICANN. C'est une mission qui peut être difficile. Le premier défi est d'aider les parties prenantes à comprendre ce qu'est l'ICANN et son rôle dans l'écosystème de l'Internet.

En tant que coordinateur technique des identificateurs uniques d'Internet travaillant avec d'autres partenaires techniques, l'ICANN fait partie d'un écosystème responsable de l'établissement et de la mise en œuvre de règles en lien avec le système des noms de domaine (DNS). Plus spécifiquement, à l'ICANN, le développement de règles en lien avec les noms de domaine s'appelle l'élaboration de politiques.

L'élaboration de politiques a un impact important sur l'Internet mondial. Par exemple, le programme des nouveaux domaines génériques de premier niveau (gTLD) a mis en évidence une plus grande expansion du DNS avec le lancement de plus de 1 200 nouveaux domaines de premier niveau. Ce programme a également rendu disponibles les domaines de premier niveau en scripts locaux comme le chinois et l'arabe que l'on appelle des noms de domaine internationalisés (IDN). La possibilité d'accéder à des sites Web entièrement en scripts locaux impacte la manière dont les gens peuvent accéder à Internet, en particulier pour des communautés entières qui n'utilisent pas l'anglais ou le script latin.

Et ce sont des parties prenantes comme vous qui ont décidé de lancer ces programmes.

Que ce soit en tant que personnes individuelles ou en tant que professionnels, nous utilisons tous des noms de domaines pour accéder à des sites Web. Cela fait de chaque utilisateur Internet, vous et moi, une partie prenante du DNS. L'évolution du DNS va dépendre des parties prenantes ici au sein de l'ICANN. Autrement dit, votre participation est importante.

Il existe plusieurs statistiques majeures qui soulignent l'importance pour la communauté Asie-Pacifique de s'impliquer auprès de l'ICANN.

  • La moitié des utilisateurs Internet du monde habite dans la région APAC.
  • Des 10 pays ayant le plus d'utilisateurs Internet, 5 se trouvent dans la région APAC : Chine (n°1), Inde (n°2), Indonésie (n°5), Japon (n°6), et Bangladesh (n°10).

Au vue de ces statistiques, par rapport à la taille de notre communauté Internet dans la région, la communauté Asie-Pacifique est sous-représentée au sein de l'ICANN.

Maintenant que nous savons pourquoi il est important de participer, le prochain défi est de comprendre le modèle de participation de l'ICANN.

Le modèle multipartite

L'écosystème de l'ICANN est structuré à partir du modèle multipartite. Le terme est étroitement associé à la gouvernance de l'Internet, qui vient de l'Agenda de Tunis pour la société de l'information de 2005. En réalité, de nombreux organismes techniques de l'écosystème de l'Internet ont adopté le modèle multipartite, dont le groupe de travail de génie Internet (IETF) et le registre Internet régional (l'APNIC pour notre région).

Lors de mes échanges avec notre communauté Asie-Pacifique élargie, j'ai remarqué que le terme multipartite peut être inconnu et déroutant. Généralement, au sein de la région APAC (je m'excuse de faire une généralité), la gouvernance est assimilée aux politiques, et les organisateurs des discussions sur l'élaboration de politiques dans l'espace public sont en général les gouvernements.

Dans le cas de la gouvernance de l'Internet, ce qui n'est pas toujours clair c'est que la responsabilité face à l'adoption d'une approche multipartite ne relève pas uniquement des gouvernements. Dans l'écosystème des identificateurs uniques d'Internet, le modèle multipartite est appliqué de manière ascendante et non descendante.

Dans mon prochain article, je vais illustrer ce point en utilisant une plateforme plus proche du domicile comme exemple : le Forum régional sur la gouvernance de l'Internet en Asie-Pacifique (APrIGF). Tenez-vous prêts.

En attendant…Nous avons besoin de vous !

Rejoignez-nous et définissez l'avenir du DNS ! Au sein du bureau régional APAC, notre priorité est de faciliter votre participation au sein de l'ICANN. Si vous êtes intéressé mais que vous ne savez pas par où commencer, écrivez-nous à apachub@icann.org.

J'ai hâte de vous rencontrer en personne ou à distance lors de la prochaine réunion ICANN60 à Abu Dhabi aux Émirats Arabes Unies, du 28 octobre au 3 novembre 2017. Consultez le site Web de l'ICANN60 pour obtenir plus de détails.

Comments

    Domain Name System
    Internationalized Domain Name ,IDN,"IDNs are domain names that include characters used in the local representation of languages that are not written with the twenty-six letters of the basic Latin alphabet ""a-z"". An IDN can contain Latin letters with diacritical marks, as required by many European languages, or may consist of characters from non-Latin scripts such as Arabic or Chinese. Many languages also use other types of digits than the European ""0-9"". The basic Latin alphabet together with the European-Arabic digits are, for the purpose of domain names, termed ""ASCII characters"" (ASCII = American Standard Code for Information Interchange). These are also included in the broader range of ""Unicode characters"" that provides the basis for IDNs. The ""hostname rule"" requires that all domain names of the type under consideration here are stored in the DNS using only the ASCII characters listed above, with the one further addition of the hyphen ""-"". The Unicode form of an IDN therefore requires special encoding before it is entered into the DNS. The following terminology is used when distinguishing between these forms: A domain name consists of a series of ""labels"" (separated by ""dots""). The ASCII form of an IDN label is termed an ""A-label"". All operations defined in the DNS protocol use A-labels exclusively. The Unicode form, which a user expects to be displayed, is termed a ""U-label"". The difference may be illustrated with the Hindi word for ""test"" — परीका — appearing here as a U-label would (in the Devanagari script). A special form of ""ASCII compatible encoding"" (abbreviated ACE) is applied to this to produce the corresponding A-label: xn--11b5bs1di. A domain name that only includes ASCII letters, digits, and hyphens is termed an ""LDH label"". Although the definitions of A-labels and LDH-labels overlap, a name consisting exclusively of LDH labels, such as""icann.org"" is not an IDN."