Skip to main content

Consultation publique sur le rapport « Analyse statistique de l’utilisation malveillante du DNS dans les gTLD »

Los Angeles, le 9 août 2017. L'ICANN a annoncé aujourd'hui la publication du rapport « Analyse statistique de l'utilisation malveillante du DNS dans les gTLDs" [PDF, 2.23 MB]. L'étude avait été demandée par l'équipe de révision de la concurrence, la confiance et le choix du consommateur (CCTRT). Pour la définition des paramètres de l'étude, la CCTRT a cherché à mesurer les taux d'abus les plus fréquents dans le système des noms de domaine, tels que les courriers indésirables, l'hameçonnage et la distribution de programmes malveillants. L'étude vise à comparer les taux de ces activités dans les nouveaux gTLD et les gTLD historiques, ainsi qu'à mesurer à l'aide d'une analyse statistique inférentielle les effets des DNSSEC, du parking de domaine et des restrictions à l'enregistrement sur les taux d'utilisation malveillante. L'analyse utilisera des données historiques correspondant aux trois premières années complètes du programme des nouveaux gTLD (2014-2016).

Déposer un commentaire sur le rapport.

L'ICANN a commandité l'étude au nom de la CCTRT afin d'obtenir des données utiles pour le travail de l'équipe de révision. Elle a été menée par des chercheurs de SIDN et de l'université de technologie de Delft.

Le rapport est disponible pour consultation publique jusqu'au 19 septembre 2017. La CCTRT examinera les retours du public sur les conclusions de l'étude pour les incorporer, le cas échéant, dans le rapport final.

Principales conclusions

  • Le nombre de domaines « compromis » (c'est à dire, « piratés ») se révèle plus élevé dans les gTLD historiques.
  • Le nombre d'« enregistrements malveillants » (c'est à dire, des domaines enregistrés à des fins malveillantes) est plus élevé dans les nouveaux gTLD.
  • Les restrictions à l'enregistrement semblent avoir des effets sur la réduction des taux d'abus.
  • Le recensement d'abus (ou le nombre absolu de noms de domaine faisant l'objet d'utilisations malveillantes) montre des niveaux relativement constants et élevés d'abus dans les gTLD historiques, ainsi qu'une tendance à la hausse du nombre d'abus dans les nouveaux gTLD.
  • Hormis quelques exceptions et quelques pics, les taux correspondant à des activités d'hameçonnage et à des domaines malveillants, mesurés à partir d'un ratio de « domaines abusifs sur 10 000 domaines », tend à être plus faible dans les nouveaux gTLD que dans les gTLD historiques. Les tendances pour l'hameçonnage et les domaines malveillants dans les nouveaux gTLD et les gTLD historiques semblent converger vers des taux similaires fin 2016.
  • Il ne semble pas y avoir de corrélation entre les domaines associés à des services d'anonymisation et d'enregistrement fiduciaire et des taux anormalement élevés d'activités malveillantes.

More Announcements
Domain Name System
Internationalized Domain Name ,IDN,"IDNs are domain names that include characters used in the local representation of languages that are not written with the twenty-six letters of the basic Latin alphabet ""a-z"". An IDN can contain Latin letters with diacritical marks, as required by many European languages, or may consist of characters from non-Latin scripts such as Arabic or Chinese. Many languages also use other types of digits than the European ""0-9"". The basic Latin alphabet together with the European-Arabic digits are, for the purpose of domain names, termed ""ASCII characters"" (ASCII = American Standard Code for Information Interchange). These are also included in the broader range of ""Unicode characters"" that provides the basis for IDNs. The ""hostname rule"" requires that all domain names of the type under consideration here are stored in the DNS using only the ASCII characters listed above, with the one further addition of the hyphen ""-"". The Unicode form of an IDN therefore requires special encoding before it is entered into the DNS. The following terminology is used when distinguishing between these forms: A domain name consists of a series of ""labels"" (separated by ""dots""). The ASCII form of an IDN label is termed an ""A-label"". All operations defined in the DNS protocol use A-labels exclusively. The Unicode form, which a user expects to be displayed, is termed a ""U-label"". The difference may be illustrated with the Hindi word for ""test"" — परीका — appearing here as a U-label would (in the Devanagari script). A special form of ""ASCII compatible encoding"" (abbreviated ACE) is applied to this to produce the corresponding A-label: xn--11b5bs1di. A domain name that only includes ASCII letters, digits, and hyphens is termed an ""LDH label"". Although the definitions of A-labels and LDH-labels overlap, a name consisting exclusively of LDH labels, such as""icann.org"" is not an IDN."