fr

Retour sur l’exercice fiscal 2021 au Moyen-Orient : une année d’engagement virtuel

14 juillet 2021

Baher EsmatBaher Esmat, VP, Stakeholder Engagement - Middle East and Managing Director Middle East and Africa

Il y a un an, il était impossible d’imaginer ce que l’année allait nous réserver. Lorsque nous avons établi le plan d’action de l’exercice fiscal 2021 pour le Moyen-Orient, nous sommes partis de l’hypothèse que la participation à distance se poursuivrait pendant au moins les six premiers mois de l’année (de juillet à décembre 2020) et qu’ensuite, en fonction de la pandémie de COVID-19, certaines de nos activités de promotion de la participation reprendraient en mode présentiel. Or, dans un scénario où la pandémie ne cesse de se propager par vagues dans de nombreuses régions du monde, y compris au Moyen-Orient, le seul choix a été de poursuivre la participation à distance. Dans ce billet, je souhaite partager les principales réalisations de l’exercice fiscal 2021, ainsi que les prévisions pour l’exercice fiscal 2022.

Renforcement des capacités

Si la pandémie a posé de nombreux problèmes, elle a aussi créé de nouvelles opportunités d’engagement. Le renforcement des capacités techniques est resté un axe majeur du plan régional de promotion de la participation au Moyen-Orient. Avant la pandémie, toutes les activités de renforcement des capacités avaient lieu en mode présentiel. La pandémie a bousculé les choses, mais il a fallu un certain temps pour s’adapter. Quelques mois après le début de la pandémie, le bureau du directeur de la technologie (OCTO) de l’organisation ICANN était en mesure de proposer une plateforme en ligne capable de simuler un environnement d’apprentissage pratique et de permettre aux participants de suivre des formations pratiques dans un environnement virtuel. Nous avons également organisé un grand nombre de webinaires techniques sur des sujets liés à l’exploitation, à la sécurité et aux menaces autour du système des noms de domaine (DNS), dont certains avaient pour cible de nouvelles parties prenantes.

L’évolution des outils de participation à distance et la nouvelle plateforme de formation en ligne nous ont permis de poursuivre nos activités de promotion de la participation de manière virtuelle et ont également suscité un intérêt accru pour nos événements. Cela nous a permis de multiplier presque par deux nos activités de promotion de la participation par rapport à l’année dernière, avec 19 webinaires organisés tout au long de l’exercice fiscal, dont une séance de formation pratique.

Le Forum du Moyen-Orient sur le DNS en format virtuel

La septième édition du Forum du Moyen-Orient sur le DNS a été le premier événement virtuel de l’ICANN au Moyen-Orient. C’était une toute nouvelle expérience pour nous dans la région, et nous ne savions pas à quoi nous attendre. Au final, le Forum s’est avéré être un succès, avec 203 participants uniques, ce qui en fait le plus fréquenté depuis sa création en 2014. Certains participants réguliers ont signalé que la septième édition du Forum a été parmi les meilleures, autant du point de vue de son format que de son contenu. D’autres retours des participants sont disponibles ici, dans les résultats de l’enquête menée après l’événement. En général, plus de 90% des répondants étaient satisfaits du format de l’événement ainsi que des sujets abordés. Il convient de noter que 42,50 % des répondants étaient d'accord pour que le forum se poursuive, que ce soit en mode virtuel ou présentiel. Sur l’ensemble des répondants, 37,5 % ont dit souhaiter que les forums futurs se fassent en présentiel et 20% uniquement en mode virtuel.

Dialogue avec la communauté

Malgré le caractère sans précédent de l’exercice fiscal 2021, l’engagement de la communauté pendant cette période a été exceptionnel.

En dépit de la pandémie, nous avons réussi à poursuivre nos efforts de promotion de la participation auprès de notre public habituel, à savoir les gouvernements, les opérateurs de noms de domaine de premier niveau géographiques (ccTLD), les parties contractantes, les groupes d’opérateurs de réseau (NOG) et les universités. Nous avons également pu entrer en contact avec de nouvelles organisations et de nouveaux groupes, dont par exemple le groupe « Ankara Legal Hackers », un groupe de la société civile turque qui est devenu une structure At-Large ; l’Alliance égyptienne pour l'information, les télécommunications, l'électronique et le logiciel (EITESAL), une association leader de l’industrie des technologies de l'information en Égypte ; et l’Organisation arabe des technologies de l'information et de la communication (AICTO), une organisation intergouvernementale régionale.

Un des principaux résultats de ces efforts a été la signature d’un protocole d’accord avec l’AICTO. Il s’agit d’une collaboration importante pour l’organisation ICANN dans la région, qui vise à sensibiliser le public à l’utilisation des noms de domaine internationalisés, à encourager l’acceptation universelle de tous les noms de domaine (en particulier ceux en écriture arabe) et à promouvoir des pratiques DNS sécurisées dans la région.

Entre-temps, la participation au Moyen-Orient n’a pas cessé de s’accroître et atteint aujourd’hui un niveau de maturité qui permet des discussions de fond et le partage des points de vue des participants. Au cours de l’exercice fiscal écoulé, la région a tenu quatre séances virtuelles et a contribué au travail de l’ICANN dans trois domaines clés correspondant à des sujets brûlants : le rapport de la troisième équipe de révision de la responsabilité et de la transparence (ATRT), le rapport final du groupe de travail sur le PDP relatif aux procédures pour des séries ultérieures de nouveaux gTLD, et les menaces à la sécurité du DNS. L’organisation ICANN reste engagée à faciliter le travail au Moyen-Orient et à soutenir ses efforts pour se développer en tant que plateforme durable et évolutive de dialogue avec la communauté régionale.

Prochaines étapes

Le plan d'action régional pour l’exercice fiscal 2022 élaboré en consultation avec la communauté régionale est désormais en place. Bien que le plan suppose que les activités d’engagement resteront virtuelles pendant la plupart de l’exercice fiscal 2022, nous espérons que le monde reviendra à la normale et que nous pourrons rencontrer à nouveau face à face les membres de notre communauté.

Baher Esmat
Baher Esmat
VP, Stakeholder Engagement - Middle East and Managing Director Middle East and Africa

Baher Esmat

Read biographyRead biography