Blogs de l’ICANN

Lisez les blogs de l’ICANN pour vous tenir au courant des dernières activités d’élaboration de politiques, des événements régionaux et bien plus encore.

La transition du gouvernement américain a quatre pistes de travail

28 mai 2014
Par Olivier Crépin-Leblond

En plus de l’ICANN Languages, ce contenu est aussi disponible en

null

Neuf semaines ont passé depuis que le gouvernement américain a annoncé son intention de transférer la supervision des fonctions de l'IANA à la communauté mondiale. Cette annonce importante demande une approche mesurée et réfléchie de la manière dont nous, la communauté Internet, allons tracer le chemin vers une transition réussie. Ensemble, nous devons mettre en commun nos efforts avec pour objectif de soumettre une proposition acceptable dans un délai opportun pour une transition en douceur.

Le plus important est que notre processus de transition soit ouvert et inclusif, tout en maintenant une discipline et une concentration qui assurera notre succès dans un délai raisonnable. Je vois notre futur travail divisé en quatre pistes concomitantes, et je voulais vous tenir informé de l'avancée de chaque piste.

1. Transition de la supervision du gouvernement américain des fonctions de l'IANA à l'ICANN.

Avant le jeudi 8 mai, la communauté a soumis plus de 1 000 e-mails et commentaires avec des retours sur le cadre du processus proposé concernant le processus de transition de la supervision du gouvernement américain, que l'ICANN rend possible. Les commentaires ont été reçus en ligne, par le biais de médias sociaux, d'e-mails et de deux dialogues publics durant l'ICANN 49 à Singapour et la réunion NETmundial au Brésil. Ces commentaires vont mener à une version révisée du cadre de processus concernant la transition.

L'objectif du processus est que la communauté mondiale soumette une proposition de transition au gouvernement américain. Selon l'Administration nationale de l'information et des télécommunications (NTIA), cette proposition doit avoir un large appui de la communauté et ne doit pas remplacer la NTIA avec des solutions gouvernementales ou inter-gouvernementales.

Les semaines à venir vont servir à lire toutes les contributions, à les analyser et finalement, produire une version révisée du cadre de processus concernant la transition avant l'ICANN 50 en juin 2014.

2. Renforcer la responsabilité de l'ICANN

Il y a deux semaines nous avons entamé un débat communautaire sur l'amélioration de la responsabilité de l'ICANN à travers la publication d'un document de fond et des questions. Ce dialogue est ouvert à tous. Merci d'apporter vos commentaires avant le 27 mai concernant la manière dont l'ICANN (l'organisation) devrait être responsable selon vous après la transition de la supervision de l'IANA. Vos pensées sur la manière dont nous pouvons renforcer les mécanismes de responsabilité existants comme l'Affirmation d'engagements, sont les bienvenus. De plus, vos idées nous aideront à évaluer les mécanismes de réparation de l'ICANN, et à explorer de nouveaux mécanismes de responsabilité si nécessaire. Nous nous attendons à ce que les organisations de soutien et les comités consultatifs de l'ICANN regroupent les participants en un groupe de travail de la nouvelle communauté qui guidera ce processus, afin que ce travail puisse commencer pendant la réunion publique de l'ICANN 50 à Londres en juin.

3. Maintenir la sécurité et la stabilité de l'exécution des mises à jour de la zone racine

Actuellement, le déroulement du processus pour la gestion de la zone racine implique trois rôles qui sont joués par trois différentes entités : La NTIA en tant qu'administrateur, l'ICANN en tant qu'opérateur et Verisgn chargé du maintien. Après la transition, le rôle de la NTIA en tant qu'administrateur sera remplacé par des mécanismes déterminés par vous, la communauté mondiale, afin d'assurer la responsabilité de l'ICANN face à la communauté sur chaque demande pour mettre à jour la zone racine. L'ICANN conservera son rôle d'opérateur et établira un lien direct avec le tiers chargé du maintien.

Utilisé comme moyen pour aider à assurer la stabilité, l'ICANN a recommandé que l'option d'exécution soit que Verisign poursuive son rôle de chargé du maintien. Cependant, nous travaillerons étroitement avec toutes les parties concernées dont les opérateurs de la zone racine afin d'assurer qu'il y a des options alternatives en place pour répondre à notre engagement absolu face à la stabilité, la sécurité et la résilience du système de noms de domaine.

4. Renforcer les relations bilatérales avec des organes politiques.

Le personnel de l'ICANN a commencé un travail initial pour réviser et renforcer les engagements formels et informels existants entre l'ICANN et les organes qui produisent les politiques mises en œuvre par le département de l'IANA. Pour être plus clair, les politiques mises en œuvre par l'IANA sont produites par le groupe de travail de génie Internet (pour des paramètres de protocole), par l'organisation de soutien à l'adressage (pour les adresses IP), par l'organisation de soutien aux extensions génériques (pour les noms de domaine génériques) et par les ccTLD et par l'organisation de soutien aux extensions géographiques (pour les noms de domaine géographiques). Votre aide est la bienvenue de façon à renforcer ces liens et l'assurance d'une division claire entre les procédés qui fabriquent les politiques et leurs mises en œuvre.

Vous pouvez consulter les engagements existants avec les organes politiques sur la page suivante : Les accords principaux de l'ICANN et les rapports liés.

De plus, vous trouverez ici des liens vers les accords principaux et les documents liés :

Nous avons encore beaucoup de pain sur la planche dans les 15 mois à venir. Ensuite, nous devons gérer avec précaution ces quatre pistes concomitantes et liées entre elles. Et comme septembre 2015 n'est pas la date butoir, nous devons nous organiser avec un calendrier clair pour y parvenir. C'est un travail primordial, et j'ai confiance, unis, nous allons y arriver.

Authors

Olivier Crépin-Leblond